07déc. 2017

Solène Bakowski - Avec elle / Amélie Antoine - Sans elle

Il était une fois une famille heureuse et unie. Des jumelles de six ans qui se ressemblaient comme deux gouttes d'eau. Des enfants fusionnelles qui grandissaient ensemble et s’adoraient. Avant de se jalouser et s’empoisonner.

Il était une fois deux fillettes inséparables. Pour le meilleur, ou pour le pire ? Il était une fois une histoire qui n’a rien d’un conte de fées.

Avec elle, de Solène Bakowski et Sans elle, d'Amélie Antoine, deux romans pour un projet commun. Un point de départ identique pour deux histoires distinctes qui peuvent se lire indépendamment l'une de l'autre. Une même famille, une même situation initiale, mais un événement qui vient tout bouleverser. avecelle.jpg sanselle.jpg

Au départ, je voulais faire une critique pour chaque livre une fois ma lecture des deux ouvrages achevée. Mais ils sont deux facettes d'une même pièce, et s'il est possible de lire l'un sans l'autre, c'est en lisant les deux qu'on peut pleinement les apprécier. Les styles sont différents, le rythme n'est pas le même, mais chaque livre est prenant à sa manière. On y trouve chaque fois un fil rouge, une question dont on veut avoir la réponse à la fin. En fait, il y en a même plusieurs, la principale étant "peuvent-elles vivre avec ou sans l'autre ?"

On est plongé dans l'univers de cette famille, de ces jumelles qui en sont le centre et dont les routes sinuent au fil des années. Comment leur monde sera transformé par les évènements de la vie ? Comment les mensonges, les non-dits, l'absence et la présence peuvent influer sur deux gamines ? Et surtout, que deviendront-elles ?

Ce diptyque à quatre mains, loin de mes lectures habituelles, m'a tenu en haleine jusqu'à la dernière page. Il est immersif, on se surprend à vouloir agir, aider ces enfants, leur dire de ne pas prendre telle ou telle voie....

aucun commentaire

Fil des commentaires de ce billet

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : http://www.chatfou.com/trackback/184