31mar. 2015

Annabelle Blangier - Une dette à payer

Annabelle m'a contacté via babelio pour me proposer de lire son livre car il semblait correspondre à mes goûts. J'ai regardé le résumé, j'ai foncé acheter, et j'ai lu.

udap.jpg

Après qu’un très vieil ami, accusé d'un double meurtre, l’ait contacté pour clamer son innocence, Jordan James décide de revenir à Milford, la ville de son enfance, le temps de découvrir ce qui est vraiment arrivé. Chuck a-t-il vraiment assassiné sa femme et sa belle-mère ? Aidé de Gary, le troisième membre de la bande, Jordan tente de mener l'enquête, et tous deux ne tardent pas à comprendre que la vérité n’est pas ce qu’il parait. Le danger rôde, et Chuck n’était pas le seul visé : Quelqu'un enflamme la maison de Gary, et quelques jours plus tard c'est au tour de Jordan d'être agressé en pleine rue. Pour une raison qu’ils ignorent, quelqu’un, à Milford, semble leur en vouloir mortellement, et cet ennemi invisible est prêt à tout pour obtenir vengeance. De vieux souvenirs remontent à la surface alors que les anciens ennemis des trois jeunes hommes viennent leur demander des comptes. Car dans leur enfance, l’ancienne bande de Gary, Jordan et Chuck s’était donné pour spécialité de se fourrer dans les ennuis les plus inextricables. Mais qu’ont-ils pu faire de si affreux pour mériter, dix ans plus tard, un tel acharnement ? Quel est cet ennemi invisible, aussi insaisissable qu’implacable, que dans leur insouciance ils semblent avoir lancé à leurs trousses ?

Inutile d'attendre pour vous le dire: j'ai dévoré ce livre.

Tout de suite, on est plongé dans cette histoire dont le point de départ se situe une dizaine d'années auparavant, et on alterne le présent et le passé, chaque flashback permettant d'éclairer un peu plus la situation actuelle au fur et à mesure que les protagonistes avancent. On découvre les gamins qu'ils étaient, on comprend ce qu'ils sont devenus, et tout se met en place à son rythme, lequel est plutôt effréné.

Les grandes questions se posent: qui ? pourquoi ? comment ?

Et petit à petit, sans que l'on s'en rende compte, on bascule naturellement dans un côté fantastique à la Stephen King. Ça semble une telle évidence qu'on y prête pas garde, on est happé. Je ne peux malheureusement pas en dire plus sans risquer de vous faire perdre le plaisir de la découverte.

Ce qui m'a plu dans ce premier roman, c'est qu'il est fluide, logique, bien ficelé, rythmé. Je n'y ai pas trouvé de lourdeurs, les enchaînements présent/passé ont leur raison d'être, ils sont là au bon moment. Et même si les personnages peuvent sembler parfois un peu stéréotypés, ça n'est pas choquant.

Si vous désirez le découvrir, c'est sur Amazon.

aucun commentaire

Fil des commentaires de ce billet

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : http://www.chatfou.com/trackback/172