23déc. 2014

Elisabeth Druel - L'étoile de Dama

L'auteure a présenté l'Etoile de Dama ou la seconde genèse du monde et j'ai eu envie de lire, de découvrir. C'est un premiere roman, c'est de la fantasy, c'est pas cher, tentons.

Ce que nous annonce Elisabeth:

Il s'agit d'un roman de fantasy, qui se déroule dans un monde imaginaire ayant pour nom Abra. Je ne sais pas si cette expression est correcte, mais je dirais qu'il s'agit de "fantasy réaliste": pas de dragons, d'elfes, de nains, de bagues ensorcelées... Mais, bien sûr, du mystère et des retournements de situation...

Alors, j'ai lu.

Les choses vont bien dans le royaume d'Abra: Laeï y règne sans partage depuis que, quelques années auparavant, il a réprimé dans le sang une révolte organisée par la noblesse du royaume qui s'opposait aux réformes voulues par le roi et destinées à instaurer plus d'égalité entre le peuple et les Grands Seigneurs. Les petites gens vivent en paix, l'économie prospère et les opposants politiques font profil bas. Et, bonheur suprême, la reine Malaï, en dépit de son âge avancé, apprend qu'elle est enceinte.

Oui, les choses vont bien dans le royaume d'Abra. Peut-être trop bien, d'ailleurs...

260-letoile-de-dama.jpg

Bon, pas à dire, il y a tout ce qui est annoncé dans le livre, on joue avec l'onirique, on croise des demi-dieux, il y a des rebondissements. Mais c'est lent. La trame de l'histoire est bien, voire excellente, j'ai même été bluffé par la fin (avec un "bon sang mais c'est bien sûr !" digne des meilleurs Bourdel),mais je me suis forcé à lire jusqu'au bout parce que le rythme n'y est pas. Ca ressemble à une analyse historique et politique du Royaume, c'est presque morne.

Pourtant, il y a des scènes d'amour, de guerre, des poursuites, ... Mais ça reste noyé dans de la description lourde et assez dure à ingérer, rébarbative. Dommage, parce que ce livre, soit plus court et vif, soit transformé en saga d'au moins 3 tomes avec les descriptions disséminées quand il y en a besoin, c'était parfait.

Il n'empèche que pour un premier roman (il faut le rappeler), Elisabeth nous prouve qu'elle sait créer un univers et une histoire, ce ne sont pas des bouts d'idées, c'est quelque chose de très bien abouti. Même le style est bon, c'est juste la quantité d'information qui est à ajuster.

Et si vous voulez vous faire votre opinion vous-même : c'est sur Atramenta

aucun commentaire

Fil des commentaires de ce billet

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : http://www.chatfou.com/trackback/169