4ème de couverture

De retour sur Terre en 2037, Bisesa Dutt est hantée par les souvenirs de son séjour sur Mir, cet étrange monde-mosaïque de régions et d'époques arrachées à l'histoire de l'humanité.

Dans quelle intention Mir a-t-il été créé ? Pourquoi Bisesa y a-t-elle été transportée, puis ramenée chez elle ? Ces questions reçoivent un début de réponse terrifiant quand des scientifiques découvrent une anomalie au coeur du soleil. Dans un peu moins de cinq ans, elle provoquera une tempête solaire qui exterminera toute vie sur Terre au milieu d'un déluge de radiations mortelles. S'engage alors une course effrénée contre cette bombe à retardement. La construction d'un bouclier orbital gigantesque entre la Terre et le soleil est décidée, mais, à l'approche de l'apocalypse annoncée, la coopération entre les peuples de notre monde n'est pas facile. Pendant ce temps, les Premiers-Nés observent...

La lecture

Que dire de ce livre qui est une course contre la montre ?

Au début, on a un peu de mal à comprendre le lien avec le tome précédent, mis à part le fait que Bisesa est encore présente, puis tout commence à bien s'imbriquer, apportant quelques réponses à L'oeil du temps et posant beaucoup plus de questions. On retrouve du grand Arthur C. Clarke et son côté scientifique, l'univers nous est expliqué simplement et on devient vraiment un élément de notre système solaire.

L'histoire se tient, elle se lit très bien et on se fait prendre au piège, on ne peut plus sortir du livre. Enfin si, on peut, à la fin, pour se jeter sur Les Premiers-Nés. Chose que je fais immédiatement.