lancelot.jpg Voici tout de même le quatrième de couverture, avant de parler plus avant de ce livre.

Au poker, être un bon joueur c’est bien… être télépathe c’est mieux. Quand Jonathan Coste, étudiant sans le sou et passionné de texas holdem, découvre son étrange don, il se dit que c’est une aubaine qui va faire de lui une légende du plus célèbre jeu de cartes. Hélas, «ceux» qui sont responsables de cette providence ont, pour lui, d’autres ambitions bien plus dangereuses que de rester assis à une table de jeu.

Miguel El Cuino Vidal, quant à lui, est un trentenaire hédoniste qui vient d’hériter de son père d’un empire de plusieurs milliards d’euros. Il se félicite d’être le riche le plus incompétent de l’Histoire, domaine où la concurrence est rude. Les secrets de famille vont très vite le rattraper et l’empêcher de profiter de sa nouvelle fortune. Il va, bien malgré lui, prendre la place qui lui revient dans le Grand Jeu.

Lorsque j'ai commencé ce livre, j'avais à l'esprit Poker d'âmes de Tim Powers, livre que je trouve excellent. Je n'ai pas été déçu, c'est différent mais tout aussi bon.

Dans ce livre, plutôt que de voir les joueurs et les parties, on vit avec les cartes qui apprennent leur rôle, qui tentent de conserver leur libre arbitre, qui vivent. Et qui se rebellent, car elles ne désirent pas être manipulées. On se rend compte que les destins ne sont pas croisés, ils sont intimement imbriqués parce que le jeu est un tout, et que les familles sont liées entre elles.

C'est à la fois un livre d'action et un livre fantastique, et surtout un bon moment de lecture. Les personnages se retrouvent, pour la plupart, plongés malgré eux dans cette partie qui les dépasse, chacun apprend à maîtriser les atouts à sa disposition, chacun tente de faire ses propres choix malgré le destin qui est plus ou moins tracé pour eux.

Si les joueurs ne font que passer le temps, les cartes risquent beaucoup plus que leur vie, et nous, en tant que spectateurs, sommes tout autant en danger.

Rassurant comme livre, vous ne trouvez pas ? J'attends maintenant avec impatience le tome suivant, parce que comme le dit Dimitri à la fin : il a surtout éveillé des questions, les réponses viendront en leur temps.