08oct. 2013

Julien Morgan - Mendung

Un demi-siècle après qu’un signal extraterrestre a été capté à l’observatoire de Lembang, en Indonésie, le vaisseau d’exploration le Geminga découvre, dans la constellation du Toucan, une planète qui pourrait en être l’origine. Malheureusement, à peine a-t-il débarqué dans le système solaire que le monde est attaqué par une armada de vaisseaux spatiaux et dévasté par des milliers d’explosions thermonucléaires. A la fois choqué par cette tragédie et inquiet des retombées politiques, l’entrepreneur Jari Orison lance une mission scientifique dans l’espoir de comprendre ce qu’il s’est passé.

Ce livre est le premier tome de Les étoiles regardent aussi, et c'est aussi le premier livre de Julien Morgan que je lis. Et ma première impression, c'est que c'est de la vraie science-fiction, pas des élucubrations mais avec de solides bases scientifiques. Les étoiles regardent aussi C'est un livre surprenant, mais agréablement surprenant. J'y ai retruvé l'ambiance des Star-Trek de ma jeunesse, ça fleure bon le métal aux confins de l'espace et les traversées dans l'hyper-espace.

Dans ce livre, l'action semble progresser par bonds dans le temps et l'espace, pas forcémment de manière linéaire, et le lecteur non-averti risque de s'y perdre un peu. Pour tout vous dire, il y a même un chapitre dont je ne comprenais pas la présence, jusqu'au moment où Julien l'a finalement raccroché aux autres.

Le rythme de ce livre est très bon, la lecture en est fluide mais peut-être que certains le trouveront aussi un peu pesant lors des descriptions techniques qui demandent d'avoir quelques bases scientifico-fictionnelles pour les apprécier à leur juste valeur.

L'histoire se met très vite en place, on est dans le vif du sujet quasi immédiatement, et il n'y a aucun temps mort. Mais ça n'est que le premier volume, donc on reste sur sa faim en arrivant à la dernière page, on attend la suite. Pour ma part, je l'attends impatiemment, et j'espère même qu'il y aura plusieurs volumes car il y a là matière à faire un grand space-opera.

aucun commentaire

Fil des commentaires de ce billet

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : http://www.chatfou.com/trackback/139