27oct. 2008

P2P en danger!

Actuellement, le P2P (Peer 2 peer) est sous les feux de l'Europe. En France, on parle de riposte graduée, en Belgique un FAI a été condamné pour ne pas avoir filtré les utilisateurs de réseaux P2P... Mais quand cessera-t-on de faire l'amalgame entre "réseau d'échange" et "illégal"?

Pour ne citer que quelques exemples de l'utilisation légale des P2P (ou similaires) et surtout de leur utilité:

  • les mises à jour ce certains jeux (WoW par exemple) exploitent légalement un système P2P, bien que celui-ci soit "privé",
  • certains logiciels sont non seulement mis en téléchargement sur les P2P mais les utilisateurs sont fortement encouragés à utiliser plutôt ce moyen que le téléchargement standard (cela permet de réduire l'utilisation des serveurs)
  • des plateformes multimédia "libres" diffusent par P2P de manière légale (par exemple jamendo)

Alors, que se passera-t-il le jour où le simple fait de se connecter sur un serveur P2P nous vaudra des avertissements, des amendes ou une restriction de notre connexion internet? Qui viendra vérifier que l'on s'y connecte pour télécharger du contenu autorisé? Quel recours auront nous?

Je ne dis pas qu'il faut autoriser le téléchargement illégal sous prétexte qu'une (malheureusement) minorité est honnête, mais je me méfie de la justice aveugle qui a comme précepte que toute personne est coupable jusqu'à ce qu'elle ait fait la preuve de son innoncence. Techniquement, il est impossible de savoir si l'on échange des fichiers libres de droits ou pas, et les penseurs géniaux voudraient se baser sur le simple fait que l'on se connecte à un serveur d'échange.

Petite riposte d'un des principaux serveurs, hélas connu pour défier la loi et pas de la manière que je préfère: il a décidé de polluer volontairement ses trackers en insérant au hasard dans ses listings des paquets entiers d'adresses IP prises au hasard, à partir de blocs d'adresses existants. Un abonné qui n'a jamais utilisé BitTorrent de sa vie peut ainsi voir son adresse IP apparaître sur le tracker et être pris dans les mailles du filet des chasseurs de pirates sans autre vérification. Cela pourrait être amusant, mais c'est inquiétant.

aucun commentaire

Fil des commentaires de ce billet

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : http://www.chatfou.com/trackback/80