08déc. 2007

La plus grande frayeur

Chez l'homme normalement constitué, il existe une chose et une seule qui est vraiment angoissante lorsqu'il est dans le noir. On pourrait presque dire que c'est atavique.

Ce n'est pas la peur d'un quelconque et hypothétique monstre imaginaire surgit du fin fond de l'esprit ou des légendes, ce n'est pas non plus le risque de croiser un individu patibulaire qui pourrait vouloir lui nuire... Cette frayeur est tout bonnement...

La porte mal fermée qu'on se prend dans les orteils alors qu'on essaye de se déplacer doucement et silencieusement! Combien de fois faudra-t-il dire qu'une porte est binaire, ouverte ou fermée, mais pas entre les deux! Parce que non seulement elle est forcémment mal positionnée, mais même si on sait qu'elle est entrouverte, elle ne sera pas à l'endroit où on l'attend.

En fait, nos anciens qui utilisaient plutôt des rideaux n'avaient surement pas tort...

un commentaire

1. Le 10/12/2007, 08:32 par Yayef

Tu devrais aussi essayer le miroir sur la porte de la salle de bain, côté chambre, dans une chambre d'hôtel. Ca donne un monsieur Yayef qui se lève silencieusement la nuit pour aller à la salle de bain, puis qui sursaute en émettant un son proche du "Aaaaaaaaargh" (étouffé pour ne pas réveiller la souris) en voyant quelqu'un s'approcher en face et qui éclate de rire (toujours en essayant d'étouffer les sons) en réalisant que c'est son reflet.

Je me suis bien entendu réveillée et ai partagé le fou rire de monsieur Yayef (et rien que d'évoquer ce souvenir, j'en ris encore).

Fil des commentaires de ce billet

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : http://www.chatfou.com/trackback/57